Pourquoi utiliser un pseudonyme ?

Partagez le contenu

Vous ne connaissez peut-être pas Wilhelm Albert Vladimir Popowski de La Selva de Apollinaris de Wąż-Kostrowitcky mais si on vous parle de Guillaume Apollinaire, c’est tout de suite plus évident ! Eh oui, certains auteurs décident d’écrire sous un pseudonyme et, aujourd’hui, nous allons tenter de vous expliquer pourquoi.

1 – Quels avantages un pseudonyme propose-t-il ?

Guillaume Apollinaire a très certainement choisi ce pseudonyme pour des raisons de simplicité. Mais vous savez, en tant qu’auteur, d’autres raisons peuvent vous pousser à changer de nom de plume…

Garder l’anonymat

La première motivation, sûrement la plus évidente, est de vouloir conserver un certain anonymat. C’est un moyen pour l’artiste d’exprimer sa vie privée, de se livrer sans exposer sa famille aux révélations gênantes ou aux conséquences de sa bonne – ou mauvaise – réputation.

Pouvoir rebondir ou innover

En cas d’échec ou de mauvaise réputation, vous pourrez facilement retrouver un autre emploi, reprendre une formation ou votre vie d’avant sans avoir à subir votre passé. Cela peut aussi vous permettre de sortir de votre zone de confort. Si vous êtes déjà écrivain et que vous décidez de vous essayer dans un nouveau genre littéraire. L’utilisation d’un pseudonyme pour ce nouveau départ ne risque pas d’impacter votre réputation.

Pouvoir se vendre

Si votre nom est trop commun, il peut avoir un impact négatif sur la vente de votre livre. Un nom qui sonne, se différencie est plus facilement reconnaissable et mémorisable.

2 – Et si on leur demandait?

Je pense que les personnes les plus à même de vous conseiller sont évidemment celles qui l’ont expérimenté. Alors voici une liste non exhaustive d’écrivains anonymes.

Lewis Carroll


Le célèbre auteur d’Alice au pays des merveilles s’appelle en réalité Charles Lutdwidge Dodgson. D’un naturel très modeste, cet auteur a fait le choix de préserver son anonymat et sa vie privée. D’ailleurs, pour la petite anecdote, ce livre fut à l’origine écrit pour amuser les filles du doyen de l’école où il enseignait.

Stendhal

Marie-Henri Beyle, connu pour son ouvrage Le Rouge et le Noir, préféra publier son œuvre sous un autre nom, sans doute pour échapper à sa famille, spécialement à son père qu’il détestait.

George Sand

En 1832, la discrimination envers les auteurs féminins était très importante. Pour publier son livre, Amandine-Lucile-Aurore Dupin de Francueil choisit de cacher son véritable nom et opte pour le pseudonyme de George Sand.

Pablo Neruda

Et non, ce n’est pas son vrai nom ! Le célèbre poète, écrivain, diplomate, homme politique et penseur chilien s’appelle en réalité Ricardo Eliecer Neftalí Reyes Basoalto. Il a choisi de publier sous un pseudonyme pour cacher à son père qu’il écrivait des poèmes.

J.K.Rowling


Connue dans le monde entier pour sa saga Harry Potter, J.K.Rowling a publié un roman policier, L’appel du coucou, en avril 2013 sous le nom de Robert Galbraith. Elle a d’ailleurs déclaré que ce pseudonyme lui a permis de se libérer des attentes de ses lecteurs lors de la publication de ce livre. Son secret a cependant été très vite révélé.

En d’autres termes, écrire sous un pseudonyme aura permis à certains auteurs d’atteindre leurs objectifs, de se protéger de leur entourage ou de s’épargner une pression trop forte qu’ils n’auraient pas supportée.

Qu’est-ce qui pousse certains auteurs à se cacher derrière un pseudonyme ; est-ce qu’un écrivain, finalement, possède une existence réelle ?    Paul Auster

D’autre questions ? Rendez-vous ici.

Le 26/10/2021, par Cécile


Partagez le contenu