Loi Lang : le prix unique du livre

Partagez le contenu

En France, la loi Lang est la loi du prix unique du livre. Elle est entrée en vigueur en 1982. Elle édicte une politique culturelle sans privilégier la concurrence.

Mais comment a-t-elle vu le jour ? Pourquoi a-t-elle été promulguée ? Qui doit fixer le prix du livre ? D’autres pays ont-ils instauré la loi du prix unique du livre ?

Comment est née la loi Lang ?

En 1970, la Fnac commence à commercialiser des livres. Elle ouvre un nouveau rayon et propose une remise de 20 % sur les ouvrages. Le distributeur Leclerc effectue la même démarche, proposant ainsi des prix défiant toutes concurrences. C’est à ce moment que les éditeurs décident de se mobiliser et de militer pour le prix unique du livre. Nous vous en avions d’ailleurs brièvement parlé dans notre article sur les librairies physiques et les librairies en ligne.

Les remises pratiquées par la Fnac et d’autres magasins sont donc à l’origine de la loi Lang. En 1977, André Essel, cofondateur de la Fnac, critique François Mitterrand pour le soutien qu’il apporte au directeur des Éditions de Minuit. Ce dernier, président de l’Association pour le prix unique du livre, dénonce la concurrence déloyale que La Fnac exerce sur les librairies indépendantes en pratiquant une remise de 20 % sur les livres.

Qu’est-ce que la loi Lang ?

La loi n° 81-766 relative au prix unique du livre est promulguée le 10 août 1981 et est entrée en vigueur le 1er janvier 1982. Elle instaure le système du prix unique du livre en France, c’est-à-dire que toute personne qui publie un livre (éditeur ou auteur, dans le cas d’une autoédition) est tenue de fixer un prix de vente au public, qui sera le même pour tous les détaillants (librairies physiques et en ligne, grande distribution, maisons de la presse, grossistes…)

Des remises peuvent-elles être exercées ?

Peu importe la période de l’année, le prix doit être respecté autant par les librairies indépendantes que celles en ligne. Une remise peut être effectuée, dans la limite de 5 %. Cette remise est déjà pratiquée par certaines librairies, comme la Fnac.

D’autres remises plus importantes peuvent être effectuées dans certains cas. Par exemple, si un livre est paru depuis plus de deux ans et qu’un revendeur (librairie physique ou librairie en ligne) possède des exemplaires en stock depuis plus de six mois, il peut effectuer la remise qu’il souhaite.

Les livres d’occasion peuvent également être vendus à n’importe quel prix étant donné que la loi Lang concerne uniquement les livres neufs.

Qu’en est-il du prix du livre numérique ?

Une loi sur le prix du livre numérique est entrée en vigueur en 2011. À l’instar de la loi Lang, l’éditeur ou l’auteur (dans le cas d’une autoédition) doit fixer le prix du livre numérique, qui sera le même pour tous les revendeurs.

La concurrence devient alors équitable.

Pour en savoir davantage sur le livre numérique, sa naissance, ses avantages et ses inconvénients, n’hésitez pas à lire cet article !

La loi du prix unique du livre existe-t-elle ailleurs en Europe ?

En 2018, nous comptons 14 pays (européens pour la plupart) qui ont adopté la loi du prix unique du livre, qui est un véritable modèle de réussite.

Certains pays ont fait valider une loi, d’autres ont mis en place un accord interprofessionnel entre éditeurs, diffuseurs et libraires, comme le Luxembourg, l’Allemagne et l’Autriche.

L’Espagne a instauré une loi du prix unique du livre en 1974. Le Portugal l’a instaurée en 1996 et la Grèce en 1997.

D’autres pays, comme la Suisse, ont refusé le projet de loi et pratiquent des prix libres.

Auteurs, éditeurs et détaillants s’accordent à dire que la loi du prix unique du livre est un modèle de réussite en France. En effet, elle a permis de sauver tout un secteur culturel. Les librairies indépendantes ont pu continuer leur commerce sans s’inquiéter d’une concurrence trop importante des grands détaillants.

La loi Lang continue donc à protéger le secteur du livre, bien que ce dernier rencontre encore des difficultés face aux grandes chaînes et au commerce en ligne. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à lire cet article !


Partagez le contenu