4 conseils pour savoir si une intrigue a du potentiel !

Partagez le contenu

Écrire un roman est une merveilleuse aventure ! On met en scène des personnages, on leur attribue des caractéristiques et on imagine une ou plusieurs histoires. Mais qu’en est-il de l’intrigue ?

C’est cette dernière qui donne le ton à l’ouvrage et qui englobe la totalité du schéma narratif. Elle est d’une importance capitale.

Dans cet article, les Éditions Vérone vous dévoilent leurs secrets pour un scénario réussi !

Qu’est-ce qu’une intrigue ?

L’intrigue est la trame de l’histoire. Celle-ci constitue tout le schéma narratif et est composée du contexte, des personnages et de leurs rôles dans le récit, des péripéties et des éléments déclencheurs qui permettront aux personnages de se lancer dans une aventure ou de se soumettre aux obstacles qui se dressent devant eux.

Quelles questions se poser ?

–              Quel contexte donner à l’ouvrage ?

–              Quelle est la trame de l’histoire ?

–              Qui sont les personnages ?

–              Quels sont leurs rôles ? Comment contribuent-ils à l’intrigue ?

–              Quels sont les événements importants du récit ?

–              Quels autres événements peuvent impacter l’histoire principale ?

D’autres questions peuvent, bien sûr, surgir. Cela va dépendre du genre littéraire du récit et des idées que vous souhaitez mettre en avant.

Quelle intrigue choisir ?

Dans un premier temps, il est important de déterminer le type de scénario que vous souhaitez construire.

La quête / L’aventure 

Ici, le personnage est généralement confronté à un voyage avec de nombreux obstacles à surmonter.

  • Lors d’une quête, le but étant de trouver un objet ou d’atteindre un objectif. Les personnages ne renonceront qu’une fois leur dessein réalisé.
  • Dans l’aventure, ce qui importe le plus n’est pas tant le résultat mais le voyage parcouru, les obstacles dépassés et les leçons apprises.

Ces deux intrigues nécessitent que les personnages soient constamment en mouvement pour échapper au danger ou avancer dans leur quête.

Exemples de romans ayant recours à l’aventure :

o             Voyage au centre de la Terre de Jules Verne.

o             Joséphine à la poursuite de l’horizon de Michel Le Chouf.

La poursuite

Ici, le personnage principal poursuit un ou plusieurs personnages dans un but précis (vengeance, pardon, information…). Le personnage principal est généralement obnubilé par son but, quitte à délaisser son entourage. Il ne trouvera le repos qu’une fois son objectif atteint, quel qu’en soit le prix.

Exemples :

o             Moby-Dick de Herman Melville.

o             Kaya de Stéphane Lagrevol.

Le récit initiatique

Le récit initiatique met en avant l’évolution et la transformation d’un personnage, non pas physiquement mais plutôt moralement. Ainsi, suite aux obstacles qu’il va rencontrer dans son parcours, le personnage pourra atteindre un certain degré de sagesse.

Ce type d’intrigue est apparu en Allemagne au XVIIIe siècle sous le nom de « Bildungsroman » ou « coming of age story » en anglais.

Exemples :

L’amour / L’amour interdit

Dans ce type d’intrigue, les personnages vont être confrontés à un entourage ou un contexte qui vont les empêcher d’être ensemble, de s’accomplir et de et vivre pleinement leur histoire d’amour. Ainsi, ils vont devoir essayer de surpasser ces obstacles, souvent très difficiles, parfois même insurmontables.

Exemples :

Comment construire un scénario?

Une fois que vous savez quel type d’intrigue vous souhaitez mettre en avant, vous devez savoir comment construire votre récit. Voici les étapes à suivre :

Commencer par la fin

En commençant par la fin, l’auteur se fixe un but à atteindre. Il sera plus facile de construire l’intrigue autour de cette conclusion.

L’ensemble de l’intrigue pourra ainsi être brodé autour du récit afin de rajouter péripéties, événements et suspense.

Créer des péripéties

Les personnages vont être confrontés à de multiples péripéties et devront trouver le moyen de rebondir et de faire face aux imprévus.

Les péripéties donnent tout son sens à l’intrigue, en instaurant du mouvement et du dynamisme au récit.

Constituer les scènes importantes

En fonction de ce que vous souhaitez mettre en avant, il vous faudra effectuer un long travail de recherche et élaborer un plan bien précis, qui reprendra les scènes les plus ou moins importantes du récit. Ainsi, vous serez amené à vous poser les bonnes questions quant au dénouement et à imaginer les scènes qui amèneront les personnages à construire leur raisonnement et qui les pousseront à agir en fonction de leurs émotions, de leurs rencontres ou des difficultés survenues.

Un résumé de l’intrigue

Le dénouement, l’intrigue principale, les éléments déclencheurs, les péripéties, la résolution des problèmes (si c’est le cas) et la conclusion. Tous ces éléments font partie de l’intrigue et doivent apparaître dans votre résumé, qui vous servira de trame pour la rédaction. Cela permettra de mettre en lumière les aspects importants qui devront ressortir lors de l’écriture.

Une fois que le contexte est instauré, que les personnages sont désignés, que l’intrigue est établie et que le résumé est formulé : place à la rédaction !

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Bien entendu, ces conseils restent à titre indicatif car chacun est libre d’avoir sa propre méthodologie. Certains étaleront la rédaction sur plusieurs jours tandis que d’autres ressentiront le besoin de tout écrire sur-le-champ.

L’écriture d’une œuvre littéraire ne répond pas à une méthodologie bien précise, c’est bien là que réside la créativité !

Ne loupez aucun de nos conseils ici.

Crédit image : pixabay


Partagez le contenu