Les 5 qualités d’un écrivain

Partagez le contenu

Peut-être que vous avez déjà publié plusieurs ouvrages ou que vous aimeriez commencer à écrire votre premier livre ? L’écriture d’un livre est un exercice difficile qui demande beaucoup de courage et de motivation. Un écrivain peut avoir des périodes de blues, de manque d’inspiration et être impacté par le syndrome de la page blanche. Ces passages sont obligatoires, mais ne vous démotivez pas ! Un bon écrivain doit avant tout savoir transmettre ses idées, un message à son public et ce, qu’importe le temps que cela lui prend. Pour y arriver, armez-vous de convictions et de patience.

Les Éditions Vérone vous proposent un article afin de vous encourager dans votre parcours d’écriture. Si vous avez l’idée et l’envie d’écrire un livre, c’est que vous avez probablement déjà les qualités d’un écrivain.

1.      Être passionné

Comme mentionné plus haut, pour être un bon écrivain il faut être passionné par l’écriture. Avant même de vous demander si vous êtes talentueux, demandez-vous si vous êtes passionné. C’est la passion qui vous donnera le courage d’aller au bout de votre écriture.

2.      Être patient

L’écriture d’un livre n’est pas aussi rapide et simple que l’on peut le voir dans les films. Pour écrire un livre, il faut avoir de la patience et être persévérant. Se donner des objectifs d’écriture et les respecter. Ne jamais baisser les bras est la clé de tout bon écrivain.

3.      Être minutieux

Pour être un bon écrivain, il faut être minutieux, chercher les coquilles et les fautes, ne rien laisser de côté. Un bon écrivain est capable de reprendre son texte plus d’une vingtaine de fois.

4.      Avoir le sens de l’observation

Pour écrire une histoire et lui donner toutes les chances de devenir un best-seller, il faut savoir observer ce qu’il se passe autour de soi. Pour savoir porter l’attention du lecteur sur une vision du monde qui l’entoure (beauté, laideur, chaleur, froideur), l’écrivain doit savoir mettre le doigt sur tout ce qui mérite d’être considéré.

5.      Accepter la critique

Enfin, il est important de pouvoir demander l’avis de son entourage ou de bêta-lecteurs afin d’avoir un regard extérieur sur son ouvrage. Accepter la critique est la clé de la réussite (dans tous les domaines). Votre objectif est de plaire aux lecteurs, si un professionnel ou un ami fait remonter un point de votre livre qui l’interpelle, écoutez-le et essayez de comprendre son point de vue. Cela vous aidera à transformer une critique en conseil bienveillant.

Un auteur est bien souvent immergé dans son ouvrage, c’est pour cela qu’il est important d’écouter les avis extérieurs.

N’hésitez pas à vous entrainer grâce aux exercices d’écritures proposés ici.


Partagez le contenu