Comment et pourquoi écrire sur sa vie – 4 conseils

Partagez le contenu

Il peut paraître présomptueux d’écrire sur sa vie. Pourtant, pour beaucoup, lire une biographie peut être inspirant, à condition que ce soit une histoire extraordinaire ou bien que des leçons de vie soient à en tirer.

Écrire sur sa vie n’est jamais neutre et engage vos proches : amis, famille, collègues… Gardez à l’esprit qu’écrire sur sa vie ne doit pas être l’objet d’une vengeance ou un règlement de compte. Ce récit n’intéressera et ne satisfera que vous, aucun lecteur ne s’y attachera.

Cependant, si votre entourage vous encourage, écrire votre autobiographie est un moment fort dans votre vie et peut même la bouleverser.

1. Trouver la forme qui nous correspond

Parler de soi ne signifie pas exposer sa vie dans l’ordre chronologique, dates après dates ou événements après événements. La forme de votre récit doit rester attrayante pour intéresser toutes sortes de lecteurs.

L’objectif est de réussir à transformer votre histoire personnelle en un récit de vie qui répond aux mêmes codes qu’un roman : description des lieux, tension dramatique et détails révélateurs.

Il faudra donc trouver un fil conducteur pour guider votre récit et vous y ternir. Tentez de comprendre ce qui a donné du sens à votre vie. Est-ce de la réussite ? De l’amour ? Des efforts ? Des échecs ? Un combat ? Et déterminez ce qui vous anime.

Puis, organisez vos souvenirs en différents temps forts et déterminants de votre histoire. C’est de cette manière que vous allez pouvoir construire une histoire percutante et attrayante.

2. S’inspirer

Relisez des biographies qui vous ont inspirées, qu’elles soient anciennes ou actuelles, et inspirez-vous de la manière dont elles sont construites.

Vous pouvez aussi choisir si vous vous exprimez à la première personne « je », « moi » ou à la troisième personne « il », « elle » ce qui vous permet une grande distanciation. Votre tempérament et votre personnalité vous guideront dans ce choix.

Un exemple très connu d’autobiographie est le journal d’Anne Franck.

3. Accorder ses violons avec d’écrire sur sa vie

Vous risquez de devoir écrire sur vos proches. Pour cela, nous vous recommandons fortement de les tenir informés. En effet, même au sein d’une famille, un même événement peut avoir différentes versions des faits. Et, ce que vous avez vécu, votre ressenti ou ce que vous en avez compris peut différer d’une personne à une autre. Avant d’écrire, assurez-vous que les propos que vous avancez sont vérifiés. En cas de doute, n’hésitez pas à aller consulter directement les personnes concernées. Vous désirez que votre livre soit édité, vous n’avez donc rien à cacher… D’un autre côté, votre honnêteté vous permettra de défendre votre texte et d’affirmer votre position à l’avenir.

Vous pouvez également choisir un pseudonyme pour écrire votre roman autobiographique.

4. Trouver un titre à son autobiographie

Comme tout ouvrage, celle-ci mérite un titre. Cette étape est primordiale, cela va permettre de faire vendre votre livre. Il doit traduire le contenu de votre histoire tout en étant le reflet de votre personnalité.

Cependant, nous vous déconseillons de mettre en avant un nom propre mais plutôt une référence à un lieu ou à une époque par exemple. Vous pouvez aussi reprendre une expression souvent employée dans votre texte, une phrase emblématique qui devient le titre de votre ouvrage.

Si vous souhaitez plus de conseils pour choisir le titre de votre livre rendez-vous ici.

Pour conclure, l’objectif de votre biographie est de rassembler les éléments déterminants de votre vie pour les transmettre à vos lecteurs afin qu’ils puissent tirer des leçons de vos expériences.

Le 27/07/2021 par Cécile


Partagez le contenu