Comment est née l’édition en France ?

Partagez le contenu

Le secteur de l’édition commence à se développer au début de l’imprimerie et connaît une grande évolution grâce aux nouvelles technologies. Le XIXe siècle marquera le début de l’édition telle que nous la connaissons.

Mais comment est née l’édition en France ? Comment le secteur de l’édition a-t-il évolué ? Comment se porte-t-il actuellement ?

Voici un bref état des lieux de la naissance de l’édition en France !

Les débuts de l’imprimerie

En 1454, après l’invention de l’imprimerie par Gutenberg, les premiers livres paraissent et sont diffusés assez largement en réponse à des commandes.

Chaque manuscrit fait l’objet d’une vérification drastique avant d’être imprimé et diffusé.

En effet, il existe des instances chargées de « lire les manuscrits et d’accorder l’autorisation », déclare Jean-Yves Mollier dans son livre Une autre histoire de l’édition française.

Les livres sont ensuite contrôlés lors d’un dépôt légal à la bibliothèque royale.

Les premiers ouvrages publiés étaient surtout des livres religieux (le XVIe siècle étant marqué par les réformes protestantes et catholiques). Très vite, les œuvres humanistes de Rabelais et de Montaigne et les œuvres des poètes de la Pléiade commencent à être imprimées et diffusées.

L’imprimerie devient alors un métier industriel à part entière, notamment grâce à l’impression de différents produits comme les journaux ou les affiches. Le nombre de lecteurs et d’auteurs ne cesse alors d’accroître.

Naissance de l’édition à la fin du XVIIIe siècle

En 1793, la propriété intellectuelle est reconnue par la loi. Un régime juridique protège alors les œuvres des auteurs et leur permet de vivre de ces dernières.

C’est aussi grâce à Charles-Joseph Panckoucke que nait le secteur de l’édition a proprement parlé. En effet, Panckoucke va créer une encyclopédie méthodique facile à lire, en partant de la célèbre Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Cette encyclopédie est alors imprimée à plus de 200 exemplaires par Panckoucke : c’est la naissance de la fonction d’éditeur.

Dès le XIXe siècle, un changement d’économie se fait voir : on passe du marché de la demande à celui de l’offre. Les livres sont facilement imprimés en grande quantité et diffusés à un large public.

C’est à ce moment que les métiers d’imprimeur, d’éditeur et de libraire se détachent.

Le ministère de l’éducation joue également un grand rôle. Dans un souci d’alphabétisation de la population, il effectue des commandes massives. Louis Hachette et Pierre Larousse se font alors remarquer. Le livre de poche, qui remporte un franc succès grâce à son prix et son format, apparaît.

Le développement de l’édition au XXe siècle 

Le XXe siècle voit apparaître de nombreux prix littéraires, comme le prix Goncourt en 1903, le Grand prix du roman de l’Académie française en 1914 ou encore le prix Renaudot en 1926.

Ces prix littéraires créent un engouement pour la littérature et les lecteurs deviennent de plus en plus friands.

Après la Seconde Guerre mondiale, le marché du livre connait une croissance considérable. Des grands groupes prennent le monopole du secteur éditorial, ne laissant qu’une infime place aux petits éditeurs.

L’édition en France aujourd’hui

Jusqu’au XXIe siècle, on observe les grands groupes éditoriaux s’accroître, tandis que les petites maisons d’édition sont rachetées ou ferment leurs portes.

En France, on compte aujourd’hui environ 10 000 éditeurs, dont plus de 5 000 ont moins de dix titres dans leur catalogue.

Le secteur de l’édition est également bouleversé par l’apparition des nouvelles technologies, qui impactent à la fois l’édition, la distribution et la commercialisation des livres.

Le livre numérique prend de plus en plus de place dans le marché du livre. Les nouvelles formes de commerce, comme les librairies en ligne, bouleversent le secteur du livre, et de nouveaux types de maisons d’édition voient le jour.

À présent, vous en savez un peu plus sur l’histoire de l’édition. La figure de l’éditeur est toujours en pleine expansion et connait des développements considérables. Les auteurs en quête d’éditeurs font face à une multitude de choix mais sont, en même temps, limités dans leur soumission de manuscrits.

Beaucoup d’entre vous se demandent peut-être comment choisir sa maison d’édition ? Comment envoyer son manuscrit à une maison d’édition ?

N’hésitez pas à lire nos articles sur ce sujet !

Vous pouvez également nous envoyer votre manuscrit juste ici !


Partagez le contenu